ivy pochoda

  • l'autre côté des docks

     

    j'ai lu et j'ai aimé

     

    • Ivy Pochoda
    • L’Autre côté des docks
    • Traduit de l’anglais (États-Unis) par Adélaïde Pralon
    • Liana Levi

     

    C’est dans le quartier de Red Hook, au sud de Brooklyn, qu’Ivy Pochoda pose le décor de ce formidable roman. Un soir d’été étouffant, deux adolescentes, Val et June, décident, pour tromper l’ennui, de quitter le quartier résidentiel qu’elles habitent et de se laisser glisser sur un canot pneumatique au fil de l’East River. Le lendemain, Val est retrouvée inconsciente sur des rochers et June demeure introuvable. Qu’est-il arrivé à ces deux jeunes filles qui ne cherchaient qu’à se soustraire à leur désœuvrement ? Le suspense happe le lecteur dès les premières pages du roman, il le tiendra en haleine jusqu’au dénouement. Ivy Pochoda excelle dans la description de cet endroit si particulier de New York où se côtoient des communautés qui ne se mélangent pas vraiment. Aptes à restituer les ambiances contrastées caractérisant quartiers résidentiels et cités misérables, l’écriture de Pochoda a le pouvoir de représenter les lumières souvent blafardes, les odeurs portuaires et ce sinistre décor de tôle rouillée.