premature

  • je vais tricoter pour les prématurés



    je relaye l'information pour celles qui comme moi sont intéressées



    Extrait de l'article de petit citron

     

    coucou-Cindelle-réa1.jpg

     

    Article de Puchette (invitée par Petit Citron!)

     

    Une grossesse est une joie incommensurable. On sent la vie en soi. On pense au bébé qu’on va pouvoir choyer, au prénom qu’on va lui donner, aux couleurs de sa chambre à coucher. On commence à lui coudre des bavoirs, du linge de lit, des doudous, des gigoteuses, des capes de bain

     

    Puis vient le moment de la naissance (ou de l’accouchement, tout dépend de quel côté on se place …), moment magique où l’on voit enfin sa frimousse ! Avec Papa, on pleure de joie, ce petit être fabriqué à 2 est tellement beau …. Dans 99% des cas, c’est le début de l’histoire d’amour à 3 (ou plus …). Mais le 1% restant … c’est la descente aux enfers.

     

    C’est ce que j’ai connu cet été à la naissance de ma tite choupine. Un souci au poumon droit est apparu à 4 heures de vie, et elle m’a été enlevée pour aller en réa néonat. Quand j’allais la voir au Centre Hospitalier de Lens (Pas de Calais), ça me brisait le cœur de la voir branchée à tous ces appareils. Mais c’était pour son bien, pour la soigner. Au bout de quelques jours, j’ai sorti la tête de mon chagrin et ai regardé autour de moi. J’y ai vu des bébés très prématurés d’à peine 1kg, et d’autres très malades qui se battaient pour rester en vie. Leurs parents souffraient sans pouvoir faire quoi que ce soit. A discuter avec eux, et avec le personnel soignant, je me suis aperçue que tout était démesuré pour ces petits amours. Bavoirs tellement longs qu’on dirait des robes, chaussons et moufles 10 fois trop grands …. Et les magasins spécialisés vendent malheureusement ces articles pour une fortune !

    A la sortie d’hospitalisation, j’ai gardé contact avec les puéricultrices et les infirmières (dans ces services, le personnel est vraiment à l’écoute et très humain) et il s’avère qu’elles manquent cruellement de :

    côté tricot :
    - des chaussons
    - des moufles
    - des ensembles tricotés pour petits anges (kit se composant de brassière, pantalon, bonnet, chaussons, le tout en laine blanche, pour des bébés de 500 grammes à 1,500 kg)

    côté couture :
    - des housses cousues pour boudin « nid d’ange » (dimensions fournies à la demande)
    - des petits bavoirs en éponge à liens (pas à scratches)

    Tout est tellement démesurés pour ces bébés nés trop tôt.

    Il y a tellement à faire, et si nous nous unissons toutes, si vous mettez vos talents et votre temps au service de ces petits amours, leur séjour en néonatalogie sera moins morne. Quoi de moins « hôpital » qu’un bavoir orange avec une petite fleur, ou des chaussons colorés adaptés à la taille des petits petons ?

    Avez-vous un reste de laine, ou de tissu, avec lequel vous pourriez faire de vos mains agiles un petit ouvrage à destination de ces petits trésors pour qui les débuts dans la vie sont difficiles?

    Je me tiens à votre disposition pour tout renseignement, contactez-moi par MP ;-)

     

    Merci d’avance et à très bientôt j’espère !

    Puchette

     

    -

     

    je m'y mets !


    bonne journée